Que faire des feuilles mortes ?

Publié le 1 Décembre 2014

Que faire des feuilles mortes ?

En cette saison, les feuilles se ramassent par brassées, mais que faire de ces tas de feuilles mortes qui s'amoncellent ? les brûler, les porter à la déchetterie ? N'y pensez pas... car c'est de l'or. Brûler ou jeter les feuilles mortes est une aberration lorsqu'on connait les bénéfices que l'on peut en tirer ! Valorisées sous forme de compost, terreau ou paillis, elles ont bien des qualités pour le jardinier.

Etalées sur les planches non cultivées du potager, elles constituent un tapis protecteur pour le sol laissé nu. Elles servent aussi d'abri pour les insectes auxiliaires et de litière nutritive pour les êtres vivants du sol. Au printemps, il ne restera que quelques débris, car les vers de terre et les micro-organismes auront fait leur travail, et la terre sera riche de cet humus incomparable. Il suffira alors de ratisser ce qui reste pour que la terre se réchauffe avec les premiers rayons de soleil.

Les feuilles peuvent être déposées au pied des plantes vivaces ou sur les lignes de légumes d'hiver (poireaux, carottes, panais...), elles vont protéger le sol contre le gel et faciliteront la récolte hivernale.

Les feuilles des arbres fruitiers sont idéales car elles se décomposent très rapidement. Au verger, il est d'ailleurs préférable de ramasser les feuilles pour éviter l'éventuelle propagation de certaines maladies. S'il y a maladie, cela ne doit pas vous faire peur, car les maladies sont généralement spécifiques à chaque variété. Aussi par exemple les feuilles du pommier atteint de tavelure ne représentent aucun risque pour les légumes du potager.

Après avoir paillé les cultures du jardin, les feuilles restantes seront destinées au compost. C'est une précieuse matière première. Un tas de feuilles stockées est toujours utile au cours de l'année pour rééquilibrer le compost en matière carbonée. D'ailleurs à ce sujet, il est intéressant de profiter de la dernière tonte de l'année pour ramasser les feuilles avec la tondeuse, cela fait un mélange bien équilibré (azote/carbone) pour le compost. Il est aussi possible de faire un excellent terreau de feuilles : en utilisant un grillage en guise de container pour stocker les feuilles, et au bout de quelques temps (1 à 3 ans suivant le volume) il n'y aura plus qu'à se servir.

Alors recyclons les feuilles d'automne et produisons de l'humus.

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #les pieds sur terre

Commenter cet article