Un petit bouquet de persil

Publié le 6 Janvier 2018

Légèrement capricieux au réveil, mais généreux tout au long de l'année. Feuilles vertes odorantes, frisées ou Géant d'Italie, le persil est une plante condimentaire indispensable en cuisine.

  • Capricieux au réveil...

Le persil est une plante qui met à l'épreuve la patience du jardinier. La levée des graines est longue et laborieuse : il faut savoir attendre entre 2 et 4 semaines pour observer les premières pousses sortir de terre. Le semis s'effectue de mars à août, sur un sol riche. Bien qu'originaire des régions méditerranéennes, le persil apprécie la mi-ombre. Il faut maintenir le sol humide jusqu'à la levée.

Pour éviter les déconvenues, il est important d'utiliser des semences récentes car la durée de conservation des graines de persil est assez courte. Ensuite, il est possible de faciliter la germination en laissant tremper les graines dans de l'eau tiède environ 48h avant le semis (dans ce cas faire sécher rapidement les graines dans du papier absorbant et semer sans attendre). Autre possibilité, faire les semis de persil au printemps dans des godets et les repiquer ensuite. Une méthode que je recommande aux débutants afin de bien apprendre à connaître la plante. Enfin, il faut éviter de remettre du persil au même endroit plusieurs années de suite (attendre 4 à 5 ans).

Au potager, le persil s'associe très bien avec les tomates, en revanche les salades ne l'apprécieront pas comme voisin, elles préféreront le cerfeuil.

  • ...mais généreux toute l'année

Dès lors que les jeunes pousses ont daigné se réveiller et percer la croûte terrestre, le persil est une plante facile. Pour varier les plaisirs, le jardinier peut cultiver plusieurs variétés de persil.

Le persil commun, ou simple, au feuillage plat est une plante vigoureuse, odorante et parfumée. Le "Géant d'Italie" à grandes feuilles est la variété la plus productive.

Le persil frisé, double, que l'on trouve fréquemment sur les marchés est moins parfumé mais plus décoratif en cuisine.

Le jardinier curieux doit absolument découvrir le persil tubéreux (ou à grosse racine). Semé en mars-avril sur un sol léger, il est récolté à partir de septembre et peut rester en place tout l'hiver. La racine qui ressemble à un panais, avec un goût fin entre persil et céleri-rave se consomme cuit ou cru rappé.

La période de récolte du persil s'étale principalement entre juin et octobre. La cueillette se fera en fonction des besoins en coupant les tiges à environ 5 cm de la base pour favoriser la repousse. Etant bisannuelle, c'est la fine herbe qu'il est possible d'avoir à disposition quasiment toute l'année pour un usage quotidien en cuisine. Riche en minéraux (calcium, fer, magnésium...) et en vitamines (C), le persil a des vertus diurétiques et des propriétés digestives. Quelques brins de persil frottés sur une piqûre d'insecte apaisent la douleur.

 

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #la main verte, #plante aromatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article