Publié le 31 Mai 2014

Les bienfaits du purin d'ortie

Prendre soin des plantes de son jardin avec des plantes, voilà le principe de base des purins utilisés depuis des générations par les jardiniers.

  • Est-ce bien du purin ?

Le purin n'a pas très bonne réputation... probablement en raison de son odeur, il faut reconnaître que le purin, le vrai, est en réalité la partie liquide du fumier constituée par les urines et la décomposition des parties solides,

bref rien de très engageant

A y regarder de plus près ce que le jardinier utilise sous le terme "purin" n'y ressemble pas. Précisément le "purin" du jardinier n'est autre qu'une préparation végétale résultant d'un processus biologique : la fermentation. Si puanteur il y a, c'est que le stade de la fermentation a été dépassé ! attention aux purins qui finissent en putréfaction...

Le purin n'est pas l'unique mode de préparation des extraits végétaux : il y a aussi l'infusion, la décoction ou la macération.

Egalement, si l'ortie est la plus connue, bien d'autres plantes peuvent être employées suivant les vertus de chacune : mais les plus couramment utilisées au jardin potager restent la consoude et la prêle.

  • La pharmacie du jardin

Globalement, les extraits fermentés de végétaux sont employés au jardin comme complément pour la fertilisation et pour dynamiser les plantes cultivées. Ils ont des propriétés bio-stimulantes car ils stimulent la croissance et renforcent les défenses naturelles des plantes. Certaines plantes seront plus particulièrement recherchées pour leur action répulsive, insecticide ou fongicide.

Avec les extraits à base de plantes, l'idée n'est pas d'obtenir des tomates 10 fois plus grosses, mais plutôt des plants en meilleure santé, des plantes aptes à se défendre par elles-mêmes face aux attaques (maladies, ravageurs) et à réagir aux situations de stress (fortes pluies, grêle et autre épisode de froid).

Agir pour favoriser la bonne santé des plantes se fait toujours en anticipant, les extraits sont à appliquer le plus tôt possible. Autrement dit cela nécessite de changer de regard et d'intervenir en préventif.

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #la main verte

Publié le 24 Mai 2014

Il y a 2 enjeux cruciaux pour l'avenir de notre souveraineté alimentaire à tous qui me tiennent particulièrement à coeur : la terre et les semences.

Autour de la défense des semences traditionnelles, je tiens à signaler qu'un documentaire sera diffusé sur France 5 le 27 mai : "La guerre des graines" réalisé par Stenka Quillet et Clément Montfort. A ne pas rater

En attendant le blog du film est déjà une mine d'informations

Publié le 17 Mai 2014

Petit quizz de jardinier
C'est un incontournable au jardin, d'après vous de quoi s'agit-il ? Attention ne vous fiez pas aux apparences ?

Rédigé par emmanuelle

Publié le 6 Mai 2014

Chaque année, les 11, 12 et 13 mai revient la période dite des "Saints de Glace", respectivement Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais annonçaient le passage entre les éventuelles dernières gelées printanières et l'été.

"Avant Saint Servais, point d'été ; après Saint Servais, plus de gelée" disait le dicton.

Et la sagesse du jardinier est d'attendre le passage des Saints de Glace pour planter en pleine terre les légumes frileux craignant les températures basses : tomates, courgettes, concombres...

Aujourd'hui, sollicités de plus en plus tôt par la mise en vente des plants dans les jardineries, trop pressés de goûter bientôt aux saveurs estivales, nombre de jardiniers vont plus vite que la nature au risque de se voir surprendre par un coup de gel tardif.

Au jardin, prenons le temps d'être à l'écoute de la nature, d'ailleurs les plants de tomate installés vers le 15/20 mai auront vite fait de rattraper les autres avec la belle saison !

Rédigé par emmanuelle