Publié le 10 Juillet 2015

Irrésistible cette vidéo prise au sein des alvéoles de la naissance d'une abeille en accéléré !

Rédigé par emmanuelle

Publié le 5 Juillet 2015

La larve de ver luisant

Cette bête-là est une larve de lampyre, davantage connue sous le nom de ver luisant. Et elle mérite d'être repérée par le jardinier car elle est un excellent auxiliaire.

De forme aplatie, avec des segments nettement distincts les uns des autres, mesurant 2 à 3 cm de longueur, la larve vit au sol de préférence, se cache sous des pierres ou dans la végétation basse.

La larve de ver luisant est carnassière et son régime alimentaire est fait d'escargots et de limaces... Ah là je suppose que votre attention est au maxi !! tous les jardiniers ont un jour maudit ces satanées limaces... Bien, mais comment cette petite bête-là pourrait-elle s'attaquer à une limace et la dévorer vous demandez-vous ??

En tant que prédateur de mollusques, la nature a doté la larve de ver luisant d'un arsenal adapté. La larve possède de puissantes mandibules pour mordre à plusieurs reprises sa proie tout en lui injectant un liquide toxique paralysant. Ensuite, elle met en action une salive de composition différente qui va liquéfier les chairs et décomposer les protéines. Et voilà, elle n'a plus qu'à passer à table en aspirant (le délicieux ?) liquide nutritif ainsi obtenu.

Dans nos régions les vers luisants ont tendance à régresser depuis un demi siècle. Pour favoriser leur présence au jardin, il faut laisser des bandes fleuries ou d'herbes hautes, quelques pierres plates pour qu'elles y trouvent refuge et à l'automne une litière de feuilles mortes. Les larves affectionnent les lieux humides où se cachent les escargots.

Dernière surprise, sachez que les larves comme les adultes émettent de la lumière, même si c'est dans une moindre mesure.

à ne pas confondre avec la larve de coccinelle

à ne pas confondre avec la larve de coccinelle

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #le nez en l'air