Publié le 14 Juillet 2016

Planter des poireaux

Grand classique au potager, le poireau est un légume rustique qu'il est possible de cultiver toute l'année. En été, c'est le moment pour planter des poireaux qui seront récoltés cet hiver.

Le poireau est une plante originaire du Moyen-Orient qui se plait dans une terre profonde et un sol fertile en humus car il est gourmand. Il existe plusieurs variétés de poireaux suivant les saisons de récolte : semis de janvier-février pour une récolte d'été, semis de mars pour une récolte d'août à décembre et semis d'avril-mai pour une récolte d'hiver.

  • Une séance d'habillage...

Après le semis, le poireau nécessite un repiquage et un "habillage" avant d'être installé en place. L'habillage consiste à couper les extrémités : racines et feuilles (1/3) avec une paire de ciseaux. Ensuite les plants ainsi habillés seront laissés au sol à faner durant un jour ou deux pour les endurcir. Avant de les planter, il est conseillé de praliner les racines en les enduisant d'une boue faite avec de la terre du jardin, ou mieux en les laissant tremper dans du purin d'ortie pur durant quelques heures.

Voilà les plants prêts à présent. Les tiges seront plantées à l'aide d'un plantoir à une dizaine de cm de profondeur, espacées entre elles de 10/15 cm. Pour obtenir de beaux blancs, vous pouvez les repiquer au fond d'un sillon creux dont les bords serviront aux buttages successifs au rythme de la croissance des plants.

Enfin arrosez régulièrement les jeunes plants au purin d'ortie, mais sans excès. C'est un fertilisant qui sert aussi de barrière olfactive contre la mouche du poireau.

  • ...et de bons voisins

Car le poireau a quelques ennemis qu'un jardin de cultures associées aide à réguler. La mouche du poireau, dont la larve fait des sillons dans les feuilles, est tenue à l'écart des poireaux par la présence de carottes. D'ailleurs poireaux et carottes est un bon exemple d'association car il y a une répulsion réciproque de leur mouche respective ! voilà un compagnonnage idéal

Le poireau s'associe aussi aux fraisiers. Tout comme l'ail, l'oignon ou la ciboulette, le poireau appartient à la famille des liliacées. Ils contiennent une substance soufrée qui leur donne leur goût spécifique et qui empêche la moisissure des fraisiers.

En revanche, ces composés sulfurés ne sont pas du tout du goût des pois, fèves, haricots qu'il vaut mieux éloigner des poireaux.

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #la main verte