Les associations de plantes au potager

Publié le 18 Novembre 2016

L'idée en associant entre elles des plantes potagères, aromatiques et florales est de profiter de leurs influences réciproques et de bénéficier d'une protection mutuelle. C’est aussi l’expression d’une biodiversité cultivée.

Alors voici 5 bonnes raisons pour vous y mettre !

  • Raison N°1 la diminution des ravageurs. Certaines associations végétales peuvent nous aider à repousser les ravageurs : un mélange dans les variétés cultivées (couleurs, odeurs…) brouille le système de repérage des ravageurs; de plus certaines plantes émettent des substances répulsives ou toxiques. Exemple parfait de coopération : l'association carottes / oignons ou poireaux car il y a répulsion mutuelle de leur mouche respective !
  • Raison N°2 l'attraction des auxiliaires. De la même manière que certaines plantes ont un effet répulsif, d’autres ont des vertus attractives (les aromatiques notamment visitées pour les insectes pollinisateurs). La bourrache attire les syrphes dont les larves sont de grandes dévoreuses de pucerons.
  • Raison N°3 la protection contre les maladies. Les plantes peuvent aider à limiter certaines maladies (la présence de l'ail à proximité des fraisiers les protège de la pourriture grise) et à lutter contre les nématodes (vers parasites présents dans le sol) comme le souci ou la tagète.
  • Raison N°4 un gain de place. Mieux occuper l’espace en associant des plantes à cycle court avec des plantes à cycle long, ainsi aucun espace n’est nu et cela bénéficie à la vie du sol (des salades au pied des tomates ou semis de radis avec les carottes)
  • Raison N°5 l'entraide entre les plantes. Mieux profiter des apports d’azote puisé dans l’air par les légumineuses et restitué dans le sol au fur et à mesure de la décomposition des racines ou encore profiter de l’effet « antiseptique » de la moutarde ou du souci

 

Bref, l'association des cultures, par la diversité des couleurs, des odeurs, des insectes présents au jardin qu'elle suppose, participe au maintien d’un écosystème équilibré.

Rédigé par emmanuelle

Publié dans #la main verte, #biodiversité

Commenter cet article