Articles avec #engrais verts tag

Publié le 30 Septembre 2015

Après la récolte, je sème un engrais vert

Le temps des récoltes terminé, il faut éviter de laisser le sol nu tout l'hiver... alors semez des engrais verts !

Lorsque le jardin reste sans culture, le sol est soumis aux ardeurs climatiques : pluie, vent, érosion, il se dégrade, sa fertilité baisse et la vie du sol s'appauvrit. Il est encore temps de semer un engrais vert. Et visuellement vous aurez des parcelles d'un joli vert accueillantes pour les insectes.

Il est possible de semer jusqu'à la mi-octobre de la moutarde blanche, vesce d'hiver ou du seigle, seul ou en mélange.

Si vous suivez le calendrier lunaire, vous choisirez de faire vos semis les 6/7 octobre, jours feuille, pour obtenir un maximum de biomasse ou les 12/13/14 octobre, jours racine, pour améliorer la structure du sol.

En mettant en place des engrais verts à cette saison, le jardinier travaille pour préparer la future année. Au printemps la terre sera alors prête à accueillir les futures plantations de l'année à venir.

Publié le 26 Mai 2015

La consoude, un engrais naturel

La consoude, voilà bien une plante que l'on trouvera assurément chez les jardiniers écologiques. Son secret ? c'est un trésor naturel en matière de fertilisation. Riche en potasse, oligo-éléments et vitamines, la consoude est une source très intéressante d'engrais.

La consoude est une plante sauvage que l'on croise assez facilement au bord des fossés car elle apprécie les endroits humides, elle est à ce titre une plante bio-indicatrice.

Avec des feuilles allongées, épaisses et poilues, elle appartient à la même famille botanique que la bourrache. Ses fleurs en clochettes sont de couleurs variées : blanc, bleu, violet et sont très prisées des abeilles.

Les deux plus connues sont la consoude officinale, sauvage, appelée aussi grande consoude, et la consoude de Russie, hybride, plus productive et plus riche que la première. La consoude est une vivace très rustique et de culture facile, elle se plait en sol lourd. C'est une plante à usage médicinal connue depuis l'Antiquité pour soigner les contusions et pour ses vertus cicatrisantes.

Au jardin, la consoude sera employée comme engrais vert. Grace à ses puissantes racines, elle va capter très profond dans le sol les éléments nutritifs, et notamment la potasse, qu'elle stocke dans ses feuilles. Son importante biomasse permet plusieurs coupes de feuilles de mai aux gelées. Après les avoir laissées sécher 2 jours, les feuilles peuvent être enfouies dans le sol comme fertilisant ou déposées en surface en paillage protecteur et nourricier. Les feuilles séchées ont un très bon rapport azote/carbone, elles sont idéales en compost pour les plantes gourmandes.

Autre usage incontournable : le purin. Après les orties, c'est la seconde plante la plus intéressante. Avec 1 kg de feuilles, 10 litres d'eau et un bon mois de patience, vous voilà en possession d'un super engrais riche en azote, phosphore et surtout en potasse. Vous faites un premier passage au purin d'ortie stimulant, suivi d'un purin de consoude pour favoriser la fructification des légumes fruits : ce sont vraiment deux plantes complémentaires. Le purin de consoude a également des propriétés antiparasites. Sachez aussi que les déchets de feuilles issus du purin serviront d'activateur de compost.

Une des meilleures plantes à purin, un excellent paillage nutritif, une plante mellifère, la consoude est bien précieuse dans le jardin.

Publié le 24 Mai 2013

Cultiver les engrais verts

Au potager, jardiner avec les engrais verts présente de nombreux avantages.

Les engrais verts peuvent être cultivés à tout moment de l'année suivant l'objectif recherché.

  • au printemps, avant l'installation des cultures potagères : ils apportent des éléments nutritifs

  • en culture intercalaire, en choisissant des variétés à cycle court, ils viennent occuper le sol entre 2 cultures

  • en association avec une culture principale, ils participent à l'apport nutritif et peuvent jouer un rôle de protection, soit comme répulsifs soit en attirant des insectes auxiliaires

  • ou encore implantés à l'automne, ils occupent le sol fréquemment laissé nu au potager tout l'hiver

Les engrais verts entrent facilement dans la rotation des cultures car ils appartiennent souvent à des familles botaniques peu courantes au potager (attention toutefois à la moutarde qui est une crucifère). L'introduction d'engrais verts vient briser ainsi le cycle des maladies et des ravageurs propres à chaque culture.

Les engrais verts en pratique

Il n'est pas nécessaire de bêcher profondément la terre (d'ailleurs les racines feront le travail à votre place), un semis à la volée ou en ligne, un coup de râteau et vous les laissez pousser sans arroser.

Avant qu'ils ne montent en graine et au plus fort de leur végétation (pour profiter au maximum de la biomasse produite), il faut ensuite les détruire soit par fauchage soit par broyage à l'aide d'une tondeuse par exemple. Ils ne sont pas déterrés et leurs racines restant dans le sol viendront nourrir la micro-faune.

Puis ils sont laissés à sécher sur place 2 à 3 semaines. Pour finir vous pouvez les incorporer au sol pour l'enrichir en les enfouissant superficiellement (pas + de 5 cm) ou encore les laisser en surface en guise de paillage (ils finiront par être intégrés dans le sol digérés par les êtres vivants).

C'est simple à cultiver, le seul point délicat est de bien gérer le timing lorsqu'ils doivent précéder une culture : la place doit être libérée à temps et le météo peut contrarier vos plans ! Dans un premier temps, je vous conseille d'essayer au moins sur une bande fleurie et d'observer pour vous familiariser avec les engrais verts.

Jardiner les engrais verts participe à l'enrichissement de la biodiversité cultivée dans le potager.

Publié le 12 Avril 2013

Les engrais verts... où comment des plantes sont utilisées pour prendre soin de la terre et attirer les insectes auxiliaires : phacélie, moutarde blanche, sarrasin, trèfle, féverole etc. mais aussi épinards, fèves ou soucis

Les engrais verts sont des plantes aux multiples vertus qui méritent d'être cultivées au potager.

  • Une couverture pour le sol

Une terre qui reste nue est une terre qui perd de sa vitalité. Dans la nature le sol n'est jamais nu, au jardin il faut essayer de reproduire ce modèle et offrir une protection à votre terre. La couverture du sol est indispensable pour atténuer la violence des pluies ou protéger des rayons du soleil ou des vents asséchants. Les engrais verts permettent une meilleure résistance aux agressions climatiques et protègent le sol contre l'érosion. En outre, cette couverture offre également une protection pour la faune et micro-faune du sol : le gîte et le couvert essentiels à l'établissement d'un écosystème fonctionnel. Certains engrais verts comme le sainfoin ou la phacélie attirent de nombreux insectes utiles au jardin. Enfin dernier atout, en occupant l'espace, les engrais verts efficaces comme couvre-sol limitent aussi la prolifération des herbes "indésirables".

 

  • Une amélioration de la structure du sol

Au même titre que la couverture du sol, la présence de racines vivantes est nécessaire pour maintenir la vitalité du sol. Une terre qui reste sans racines trop longtemps est une terre qui s'appauvrit. Ainsi les racines des engrais verts retiennent les éléments nutritifs qui sinon seraient lessivés. Le travail des racines permet de décompacter le sol et d'assurer un meilleur drainage de l'eau et de l'air.

 

  • Un enrichissement du sol

Autre atout : la présence d'engrais verts participe à l'enrichissement en éléments nutritifs. Leurs racines vont chercher dans le sol en profondeur d'autres éléments nutritifs comme le potassium et le souffre (moutarde) ou le phosphore (moutarde et sarrasin). Les engrais verts de la famille des légumineuses (féverole, trèfle...) ont la propriété de fixer l'azote. Ces différents éléments nutritifs seront ensuite disponibles pour les cultures suivantes.

 

On aurait tort de s'en priver. D'autant que jardiner les engrais verts ne représente pas beaucoup plus de travail en comparaison des services rendus.

Les engrais verts, incontournables au potager